L’impact de l’Eusko à l’étude

L’impact de l’Eusko à l’étude

Lundi 19 novembre 2018, à l’Université de Bordeaux, a été lancé le plus ambitieux programme de recherche sur les monnaies locales jamais initié en France, baptisé Molona, pour Analyse comparative des monnaies locales complémentaires en Nouvelle Aquitaine. Un projet dont est partenaire l’Institut des monnaies locales.

Né de la rencontre entre l’Eusko et le Centre de ressources pour l’innovation sociale par l’action localeet ses initiatives pour le développement humain (Crisalidh), ce projet va associer, sous la houlette de Yannick Lung, plusieurs monnaies locales et plus d’une dizaine de chercheurs et experts de plusieurs disciplines : Luc Pabœuf, Bruno Théret, Jérôme Blanc, Xabier Itçaina, Matthieu Montalban, Andy Smith, Fabienne Pinos, Wojtek Kalninowski, François Mimiague, Marie Fare…

Grâce à un financement apporté à l’Université de Bordeaux par le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, cet important effort de recherche comprendra un volet comparatif pluridisciplinaire (économie, sociologie, sciences politiques…) et une étude de terrain sur l’Eusko menée par une doctorante sur les impacts écologiques, économiques et sociaux de notre monnaie.

Pour l’Eusko, ce travail représentera un apport important afin de mieux évaluer son impact et d’améliorer son action.